Callimage

13 mai 2017

Encre et textures, et défilé

Quelques jours malade en février, au fond du lit j'ai commencé des croquis avec un seul pinceau a réserve d'eau et quelques gouttes d'encre.... travail plus libre que la calligraphie pour laquelle la pression et donc la force doit être constante...

Je travaille les texture, les encres, avec tous les outils du calligraphe, je fais renaitre les personnages des marges de mes cahiers d'écriture de mon enfance (oui on peut apprendre en dessinant)... Finalement j'ai découpé et collé ces croquis.

Et voilà un défilé....

 

silhouettes en long

 

Et quelques travaux sur https://www.instagram.com/delphsrcalliarchi/?hl=fr

 

Posté par Delpharchicalli à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 février 2017

#DessinezVotreMarylin

L'hôtel de Caumont, ce lieu magnifique si merveilleusement restauré à Aix-en-Provence par Culturespace,avec la maitrise d'œuvre de qualité de ma consœur et amie Mireille Pellen, architecte du patrimoine, a lancé un concours de dessin dans le cadre de l'exposition en cours "Marylin, I wanna be loved by you".

Une exposition de grande qualité, avec les plus belles photographies de Marylin, dont celle de la "dernière séance" de Bert Stern où Marilyn apparait si fragile, si belle. La  fameuse robe sombre, décoltée est aussi exposée. Courrez voir l'exposition avant le  1er mai, à Aix-en-Provence.

Personnage de rêve, comme le lieu, j'ai souhaité imaginer Marylin à Caumont, sur le modèle des photographies où elle est à demi nue, juste seins cachés par des tissus de colorés, le reste de l'image en noir et blanc. Marylin amaigrie, Marylin du XXI° siècle, tendre et ingénue, avec la fragilité du drame qui la guette, sous le regard admiratif de l'atlante qui porte  la voûte de l'escalier monumental.

Marylin à Caumont

 

J'ai du créer un compte sur Instagram pour l'occasion, seule façon de poster son dessin. Merci à tous ceux qui m'adressent leur petits cœurs!

Souhaitons qu'il plaise au jury. Vous pouvez voir l'ensemble des productions là.

J'ai pris grand plaisir à faire ce travail, qui m'a donné d'ailleurs d'autres idées.

Posté par Delpharchicalli à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2017

Meilleurs Vœux 2017

Vous avez cru avoir "la" carte 2017?

et bien en fait plusieurs modèles de cartes cette année, sur le même principe, mais les fonds et les teintes varient, ainsi que la composition, même si l'idée de base était la mise en valeur d'objets précieux avec un patrimoine industriel ou bien un ciel abstrait, plus dans l'évocation. Le fait est que pas mal de personnes m'ont demandé des projets avant Noël, sans donner suite ni même réponse (on se demande, les gens sont vraiment  très mal élévés....), en dehors de EPFF, voir article ci-dessous... alors les idées je les ai exploitées pour moi, pour vous les 120 destinataires des cartes que j'ai imprimées, coupées, écrites, calligraphiées, pliées, tamponées, timbrées, envoyées sous l'oeil admiratif du Carré pro de la Joliette qui m'a vue arriver tous les lundis matin de janvier avec un bon petit tas du WE..., une bonne cliente pour les timbres.

L'ensemble des modèles

cartes 2017r

                                                                   et quelques enveloppes

20170206131415_00001 (1)

le travail, le travail et encore le travail pour progresser

Posté par Delpharchicalli à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2017

Les Vagues Vives

C’était un vendredi soir de décembre, quelques jours avant Noël. Il bruinait, je sortais épuisée de plusieurs réunions, mais j’avais aperçu une annonce « Remise des prix de l’Académie des sciences, lettres et arts de Marseille » au Palais du Pharo.

Le Bus 54 passe, il s'arrète au feu rouge, je tape à la vitre, le chauffeur m’ouvre; souvent sympas les chauffeurs à Marseille, jamais ça à Paris:"attendez le suivant ma ptite dame", il faut dire que le suivant à Marseille, cela peut être long, on ne peut pas tout avoir. Je m’écroule sur un siège au fond du bus.

Corderie, Saint Victor. Tellement fatiguée, je pense à descendre du bus et à prendre celui qui arrive en sens inverse, … je continue, comme poussée par quelque chose…

Arrêt « Place du 4 septembre » je remonte l’avenue Pasteur à grandes enjambées, chargée de tous les dossiers de la journée, puis l’allée du Pharo, humide, sombre.

J’entrouvre la porte en bois, elle grince, je ressens la chaleur de cet édifice impérial, l’espace la lumière un peu jaune.

« - pour l’Académie ? à gauche eu » ave l’accent.

Salle comble, mais quelques places en bord d’allée, je m’assoie discrètement, avec tous mes paquets, j’évite de faire crisser le parquet, bouger la chaise, …  , je reprends doucement mon souffle, j’écoute sagement.

De beaux projets primés, artistiques, scientifiques, littéraires. Un livre, présenté par Gérard Detaille, m’interpelle, « Les vagues vives » ‘d Elisabeth Pujol. Elle dit quelques mots de son ouvrage.

La séance se termine. C’est l’heure des salutations. Gérard vient vers moi et appelle Elisabeth : je sais que vous avez des choses à vous dire…

Toujours intimidant de commencer une conversation. Nous ne nous connaissons pas. J’ai peur aussi du énième livre qui parle de l’exil, etc...

Elisabeth me dit que le livre sera vendu lors d’une dédicace chez Maupetit dimanche 20. J’ai des courses à faire, quelques jours avant Noël, je ne promets rien. 

Dimanche, j’y vais.

J’ai commencé doucement à lire l’ouvrage, par petit bout, dans le tram : une peinture familiale  de personnages nés dans l’empire ottoman à la fin du 19° qui vont  du Bosphore  à Alexandrie, d'Egypte en Roumanie, puis en France. Sol et Léon caressent le souhait de contribuer au rayonnement de la Langue Française. La France, pays de la culture, de la tolérance et des Droits de l’Homme. L’histoire repose sur le témoignage d’une dame qui à 85 ans ouvre la boite des souvenirs enfouis de sa famille. L’ouvrage est justement documenté, la typologie des personnages très réaliste, les faits historiques précis.

La deuxième partie lue d’une traite un jour de maladie est plus tragique, très émouvante, réaliste, elle finit en 1945, après la guerre, à Marseille.

Merci à la La petite édition, un éditeur local de Marseille de publier des ouvrages de petits tirages mais indispensables. Vous le trouverez chez les meilleurs libraires marseillais : L'odeur du temps, l'Attrape Mots, Maupetit Canebière ou Mucem.

C’est le  3ème ouvrage d’Elisabeth Pujol après « Un effet de soleil » et « Passage à gué ».

Si vous êtes sensible à la Méditerranée, à la mer, à l'histoire de vies singulières, à une écriture sensible, courrez les acheter.

vagues blog

Petite anecdote, je retrouve ce petit croquis fait rapidement sur un vieux bout de papier sur la plage des Lecques. Saisissant. Les couleurs étaient identiques, ce même bleu que le mistral donne à la Méditerranée.

 

Posté par Delpharchicalli à 08:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2017

Meilleurs Vœux du STAP... UDAP 13

Entre mer et ville, 

Entre mer, monuments et architectecture, le SDAP, STAP, UDAP des Bouches-du-Rhône, on change plus vite de nom que de métier encore moins de patrimoine.

Cette année j'ai voulu mettre à l'honneur la mer, les monuments et l'architecture dans une ambiance nocturne et contrastée. Cette photo avait plu l'année dernière, mais je ne voulais pas d'une simple carte postale montrant la mer. Avec les édifices et cette petite abstraction, c'était lui donner un sens, celui des mission de service.

Tirage de qualité chez Camara, mais le montage, long.

Bonne année à tous...

Meilleurs voeux 2017 UDAP13

 

Posté par Delpharchicalli à 07:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 janvier 2017

EPFF, Espace Pédagogie Formation France, à Marseille

Je suis très contente d'avoir pu réaliser cette année la carte de vœux pour cette importante association marseillaise, Epff  qui œuvre depuis plusieurs décennies  en faveur de l'alphabtisation, notamment de parents d'enfants scolarisés dans le cadre du programme européen Gruntvig auquel j'ai participé entre 2003 et 2006, la formation, la lutte contre l'illetrisme,  l'orientation et l'insertion professionnelle, .... 

Cette année justement Epff  est associée à des ateliers dans le cadre de l'exposition au Mucem après Babel, Traduire.

Merci à Brigitte sa directrice, toujours fidèle, de m'avoir permis de réaliser ce travail, coup de cœur pour elle, il faut dire en un temps record!

le reve epffpour blog

Posté par Delpharchicalli à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2016

Les agents ont du talent: exposition au Ministère de la Culture et de la Communication "L’Échappée belle"

Bonne nouvelle!

Cette année j'ai enfin décidé de participer à cette opération organisée par la mission communication du Ministère de la Culture et de la Communication et j'ai été sélectionnée.

"90 ARTISTES DU MINISTÈRE EXPOSENT LEUR CRÉATIONdu 5 au 30 décembre 2016
182 rue Saint-Honoré, Paris 1er

affiche MCC agents ont du talent 2016

Les artistes issus du Ministère et de ses établissements publics ont répondu à l'appel de la mission de la communication interne (SG/DICOM) et exposeront leurs œuvres, du 5 au 30 décembre 2016, dans le hall des Bons-Enfants : peintures, sculptures, dessins, photographies...
Cette cinquième édition a pour thème "L'échappée belle", cet instant réel ou rêvé, parfois furtif, par lequel chacun accède à un espace de liberté, échappe aux autres ou à un danger, s'évade pour aller de l'avant ou vers d'autres mondes. L 'exposition aura lieu du 5  au 30 décembre, au Ministère à Paris, rue des Bons Enfants".

La citation de Twyla Tharp, danseuse et chorégraphe américaine, m'est apparue comme une évidence de « l'échappée belle » mais aussi comme un paradoxe : la danse évoque l’échappée du corps, à chaque instant mobile, mais aussi le regard du public, l'opposé du chez soi, de la solitude, ce cocon suggéré par la courbe. L’échappée depuis chez soi, c'est une fenêtre, qui laisse entrer la lumière, on s'y penche, on respire, on voit le monde.

La pratique artistique m'a permis de m'échapper, contrainte si souvent à demeurer chez moi, elle constitue un moyen de résilience, une ressource intérieure précieuse pour faire face aux adversités.

Je suis très heureuse de participer à cette exposition,  la seule participante"hors Paris". Merci à mon fils Clément qui en a assuré le transport et dépot.

Un catalogue devrait être édité prochainement.

Fenètre bleue

 

 

Posté par Delpharchicalli à 07:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Et si vous transformiez votre blog en livre ????

Voici la publicité que je viens de recevoir de canalblog, qui héberge gentiment ce blog.  

Je cite:

"Qu'est-ce qu'un blook ? C'est le livre de votre blog ! Imaginez parcourir les pages d’un vrai livre, de votre livre, forcément unique ! Touchez le papier, sentez l’odeur de l’encre. Quelle sensation à l’idée de feuilleter vos pages, de relire vos billets, de revivre en images vos plus beaux souvenirs et de redécouvrir vos oeuvres !"

Merveilleux non? une belle idée qui permet de passer de la "toile" au papier, qui sens bon, son toucher, l'odeur de l'encre... Voilà qui vient rassurer les amoureux, défenseur du papier, de l'encre, de la calligraphie, de la carte de voeux papier, de la mémoire transmise aux générations futures, du patrimoine écrit, ...

"Vive la plume"  Que vive la plume, longtemps, très longtemps......

Posté par Delpharchicalli à 06:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2016

Anglaise: Vive la plume

"Vive la plume" et "Que vive la plume!". Voilà quelques temps que je travaille l'anglaise. C'est vraiment un travail de chaque jour pour progresser... Une très belle carte m'a été remise par Bruno Gigarel, plutot une écriture de type "spencerian" lors d' un superbe stage en juin chez Graphos. Il s'agit de la devise des maitres-écrivains sous l'Ancien Regime. J'ai retravaillé cette devise afin de la rendre lisible, en anglaise plus classique et afin que tout soit lié.

 

Vive la plume DR2

 

 

Moyenne

Posté par Delpharchicalli à 08:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mooc Typo: superbe!

je suis tombée par harsard (enfin tout le monde ne va pas sur les même pages) sur cette information Mooc Typographie, mené par l'excellent typographe Jean François Porchez.

http://moocdigitalmedia.paris/cours/creation-typographique/creation-typographique-et-outils-numeriques/

Même mon ami, le très célèbre encyclopediste PFB ne connaissait pas, étonnant d'ailleurs. A voir et revoir...

Posté par Delpharchicalli à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]